Accueil > Les archives > " unir et non pas exclure "

Loup et pastoralisme,

" unir et non pas exclure "

mercredi 13 octobre 2004, par La ligue ROC

Les députés ont voté dans le cadre de l’examen de la loi sur le développement des territoires ruraux un amendement visant à créer des zones d’exclusion du loup. Ce mardi 12 octobre, la ligue ROC lance un appel pour que la pratique de l’exclusion laisse la place à une démarche d’union.

"il n’y a pas d’un côté le loup et de l’autre le pastoralisme : il y a l’avenir de territoires à double vocation donc double atout, assurant la viabilité économique d’un pastoralisme de qualité et la présence du loup. " explique la ligue ROC dans un communiqué.

"C’est grâce à lui que la société dans son ensemble est amenée à réfléchir sur l’activité pastorale, trop délaissée face à une concurrence économique mondialisée nous faisant notamment oublier une profession, celle de berger, qui demande de grandes qualités humaines. " poursuit l’organisation écoogique qui voie là "l’occasion d’avancer concrètement vers une démarche plus globale visant à concilier activités économiques et environnement."

La Ligue ROC lance donc un appel "pour que la pratique de l’exclusion laisse la place à une démarche d’union pour construire l’avenir dans une logique tellement plus humaniste."

Partager cet article :

Soutenir par un don