Accueil > Les archives > l’Etat "est devenu braconnier"

Une louve tuée dans la Drôme

l’Etat "est devenu braconnier"

jeudi 21 octobre 2004, par l’ASPAS

L’agent de l’Office national de la chasse et de la fauve sauvage (ONCFS) qui a tué une louve jeudi dans la Drôme, ainsi que son employeur, l’Etat, "sont devenus (des) braconniers", a estimé l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas). "Le loup est protégé en droit français et européen", fait valoir l’association basée à Crest (Drôme), dans un communiqué. "Pour ne pas laisser ce crime impuni, (l’Aspas) va rechercher, devant les tribunaux, la responsabilité du préfet et du fonctionnaire qui a tiré sur une louve", ajoute l’Aspas. Une louve de 18 mois a été abattue jeudi par un agent de l’ONCFS à Bouvante (Drôme), dans le massif du Vercors, "une zone où il n’y a pas de mouton", selon l’association. L’animal a été tué en application d’un arrêté ministériel qui autorise l’abattage de quatre loups au maximum dans les Alpes jusqu’au 31 décembre. Edicté en juillet pour les Alpes du sud, l’arrêté a été étendu aux Alpes du nord, Drôme comprise, à la fin du mois de septembre.

Partager cet article :

Soutenir par un don