Accueil > Les archives > Une trêve pour Noël ?

Communiqué de presse

Une trêve pour Noël ?

mercredi 15 décembre 2004, par l’ASPAS

À quelques jours de Noël, l’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages) remet 25109 nouvelles signatures au ministre de l’écologie pour tenter de sauver les deux loups, animaux protégés en droit, qui doivent êtres abattus d’ici la fin de l’année .

Après l’émoi suscité par l’abattage de deux loups en Drôme et en Isère, au mois d’octobre dernier, l’ASPAS a reçu des milliers de messages de soutien et d’encouragement dans son action pour protéger cette espèce sauvage et faire respecter le droit. Elle attend toujours le jugement sur le fond du recours déposé le 13 août, auprès du Conseil d’Etat, pour demander l’annulation de l’arrêté ministériel autorisant l’abattage des loups.

Aussi, pour faire entendre la voix des citoyens très majoritairement favorables à la présence des grands mammifères, l’ASPAS a envoyé ce jour, au ministre de l’écologie, 25 109 signatures qui font suite à un dépôt de 42 554 signatures (effectué en juillet 2003) pour une pétition intitulée “Sauvons les loups !”. L’objectif est de faire renoncer Monsieur Lepeltier à sa décision de tuer encore deux loups, comme prévu avant la fin de l’année, alors qu’il n’y a plus aucun mouton en estive !

Ces signatures ont également été déposées à la Commission des pétitions du Parlement européen, au Luxembourg, et viennent appuyer la plainte déposée par l’ASPAS contre la France, à la Commission Européenne, le 4 août dernier, pour non-respect de ses engagements communautaires.

Car le loup est une espèce strictement protégée en droit français et européen. On en compte en moyenne 39 individus sur tout le territoire français (estimation officielle du ministère de l’écologie / ONCFS pour la saison hivernale 2003/2004). C’est une espèce aussi menacée en Europe. Les abattages décidés par le gouvernement français sont majoritairement ressentis comme un acte irresponsable et une nouvelle atteinte à la biodiversité d’une nature déjà trop fragilisée.

Le ministre saura t-il entendre tous ces citoyens signataires et fera t-il un geste en faveur du loup à la veille de Noël ?

P.-S.

Contact : Olivier Rousseau -Directeur de l’ASPAS - Tél.04 75 25 10 00

Partager cet article :

Soutenir par un don