Accueil > Les archives > Une louve de 18 mois tuée dans la Drôme

Une louve de 18 mois tuée dans la Drôme

jeudi 21 octobre 2004

Une louve d’environ 18 mois a été abattue jeudi par un agent de l’Office national de la chasse et de la faune sauvageà Bouvante (Drôme), dans le massif du Vercors, quatre mois après l’entrée en vigueur du "Plan loup", a-t-on appris auprès de la préfecture.

L’animal a été tué jeudi matin vers 09H15, en vertu d’un arrêté ministériel qui autorise l’abattage de quatre loups au maximum dans les Alpes en 2004. Edicté en juillet pour les Alpes du sud, l’arrêté a été étendu aux Alpes du nord, Drôme comprise, à la fin du mois de septembre. La distance de tir était de 280 mètres et l’animal était seul, précise un communiqué du ministère de l’Ecologie. La louve a été transportée pour analyses et expertises au laboratoire départemental du Plateau de Lautagne à Valence, où il a déjà été établi qu’elle n’avait jamais mis bas. Afin de "contribuer à réduire la pression de ce prédateur sur les troupeaux dans les Alpes françaises", le "Plan loup" autorise les agents de l’ONCFS à abattre quatre loups avant le 31 décembre. Si les trois premiers animaux tués sont des femelles, le quatrième sera épargné. Le 11 octobre, le ministre de l’Ecologie, Serge Lepeltier, avait réuni les préfets des six départements concernés par l’arrêté (Alpes Maritimes, Hautes-Alpes, Alpes-de Haute-Provence, Drôme, Isère et Savoie), pour faire le point sur les moyens mis en oeuvre pour appliquer le plan loup (lire ici).
(source AFP)


Communiqué du ministère

Une louve a été abattue le matin du 21 octobre dans la Drôme dans le cadre du dispositif mis en place au titre du « plan loup » pour 2004

Le Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, Serge LEPELTIER, fait savoir que ce matin à 9h15 les agents du Service départemental de la Drôme de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ont abattu une louve sur la commune de Bouvante.

La distance de tir était de 280 mètres.

L’animal a été placé pour analyses et expertise au laboratoire départemental.

Il s’agit d’une jeune louve d’environ 18 mois, seule au moment du tir qui n’était pas suitée, c’est à dire non suivie de louveteaux.

Elle n’avait jamais mis bas.


Mobilisons nous le 6 novembre !!!

Partager cet article :

Soutenir par un don