Accueil > Les archives > Un chercheur sud-coréen affirme avoir cloné deux loups

Un chercheur sud-coréen affirme avoir cloné deux loups

lundi 26 mars 2007

Le vétérinaire sud-coréen Lee Byeong-chun a annoncé lundi avoir obtenu deux loups par clonage. Snuwolf et Snuwolffy sont nés les 18 et 26 octobre 2005, a affirmé cet ancien collaborateur du chercheur Hwang Woo-suk, tombé en disgrâce après le scandale des cellules souches humaines.

Des analyses ADN ont prouvé que les deux animaux (des femelles), qui appartiennent à une espèce en voie d’extinction, sont bien des clones, a assuré le Bureau des recherches de l’Université nationale de Séoul, où travaille Lee Byeong-chun en tant que professeur. Les résultats devraient être publiés dans la revue "Cloning and Stem Cells" (Clonage et cellules souches), a ajouté la faculté.

L’équipe de recherche n’a pas fourni dans l’immédiat de vérification indépendante des analyses ADN.

L’équipe de Lee Byeong-chun avait créé en 2005 le premier clone de chien, baptisé Snuppy


Mise à jour du 9 avril :

L’Université de Séoul veut vérifier si ses chercheurs ont bien cloné des loups

L’Université nationale de Séoul a annoncé lundi qu’elle cherchait à vérifier si ses chercheurs avaient bel et bien réussi à cloner des loups.

Une équipe de recherche dirigée par le vétérinaire sud-coréen Lee Byeong-chun est accusée d’avoir utilisé des données erronées pour appuyer ses affirmations selon lesquelles elle aurait cloné deux loups, précise l’université dans un communiqué.

Les résultats, publiés dans la revue "Cloning and Stem Cells" (Clonage et cellules souches), pourraient également contenir de fausses informations génétiques, poursuit-elle.

Le comité de recherche et d’intégrité de l’Université a conservé des échantillons du laboratoire de Lee Byeong-chun et va mener des tests dans des laboratoires indépendants pour vérifier que ces loups ont véritablement été clonés.

Le vétérinaire, ancien collaborateur du chercheur Hwang Woo-suk, tombé en disgrâce après le scandale des cellules souches humaines, a annoncé le mois dernier que son équipe était parvenue à cloner deux loups, baptisés Snuwolf et Snuwolffy, nés en octobre 2005.

L’équipe de Lee Byeong-chun avait créé en 2005 le premier clone de chien. M. Lee était un membre éminent de l’équipe scientifique supervisée par Hwang Woo-suk, dont la plupart des prétendues avancées en matière de clonage de cellules souches humaines se sont révélées être fausses.

Portfolio

Partager cet article :

Soutenir par un don