Accueil > Les archives > Quelles mesures de protection ?

Quelles mesures de protection ?

vendredi 24 mai 2002, par le programme Life-Loup

Les mesures de protection promues dans le cadre du programme LIFE et dont peuvent bénéficier les éleveurs qui le souhaitent n’ont rien inventé par rapport à ce qui a existé jadis : chiens de protection, de forte corpulence, pour repousser les prédateurs, clôtures et parcs de regroupement, pour contenir le troupeau dans une zone restreinte, et présence humaine pour gérer le tout.

Les chiens, de plusieurs races (on peut dire que presque chaque pays a sa race locale), sont issus d’une sélection génétique qui favorise les animaux les plus dociles à l’égard du troupeau, les moins agressifs à l’égard de l’homme et les plus performants face aux prédateurs. En France, la race s’apparente au Montagne des Pyrénées, qu’on appelle plus traditionnellement « Pastous ».
Les parcs sont couramment utilisés dans le milieu de l’élevage, et sont de plusieurs sortes : que ce soient des filets ou des clôtures à 4 fils, ils sont généralement électrifiés à l’aide de dispositifs photovoltaïques.
L’organisation des mesures de protection nécessitant une certaine logistique et de la maintenance sur les alpages, la possibilité est offerte aux éleveurs qui le demandent d’avoir un aide-berger mis à disposition (crédits du programme LIFE et du Ministère de l’aménagement du territoire et de l’environnement). Ainsi, l’éleveur ou le berger peut se consacrer à la conduite du troupeau, tandis que les mesures de protection sont mises en place par l’aide-berger (transport de la nourriture des chiens, déplacement des parcs, recherche des brebis disparues et des carcasses en cas d’attaque, éventuellement vigilance nocturne...).

P.-S.

Partager cet article :

Soutenir par un don