Accueil > Les archives > Protestation contre le tir d’un loup valaisan

Groupe Loup Suisse

Protestation contre le tir d’un loup valaisan

mardi 23 octobre 2007, par Groupe Loup Suisse - GLS

Parce qu’il a tué trop de moutons, un loup devrait à nouveau être tiré
dans le Chablais, Bas-Valais. Le Groupe Loup Suisse GLS s’oppose au tir du
loup, car deux loups ont déjà été abattus l’année dernière dans le Valais
et qu’une recolonisation durable par l’espèce serait ainsi compromise. Le
loup qui devrait être abattu est actuellement le seul présent dans tout le
Valais.

En automne 2006 déjà, deux loups se sont fait remarqués dans la région en attaquant des moutons. Peu après, un mâle adulte a été tiré sur
autorisation du canton. D’après des analyses génétiques, on sait que
celui-ci était accompagné d’une femelle. Cette femelle devrait maintenant
également être abattue, parce qu’elle a tué au cours de l’été 41 têtes de
bétails protégées. Il est vrai que les conditions juridiques pour une
autorisation de tir établies par le Concept Loup Suisse sont satisfaites.
Ce concept est toutefois en cours de révision et le GLS s’est clairement
exprimé en faveur d’un durcissement des critères de tir.

Si l’on avait mis en œuvre depuis le début et de manière conséquente les
mesures de protection des troupeaux, le loup n’aurait pas pu tuer autant
d’animaux. Des exemples d’autres régions le montrent, comme la Surselva
dans le canton des Grisons. Depuis cinq ans, un mâle adulte y vit et aucun
animal domestique n’a été tué cette année grâce aux chiens de protection
des troupeaux ! Dans le Chablais par contre, tous les troupeaux n’étaient
pas protégés de manière optimale, les chiens de protection n’ont été
utilisés que pour une partie des troupeaux. Il était donc facile pour le
loup d’attaquer le bétail.

Protestation :

Le GLS appelle toute personne à protester immédiatement contre le tir
prévu. Le canton du Valais n’a pas le droit d’empêcher le retour naturel du
loup et doit tout mettre en œuvre pour que le cheptel soit protégé. Le
tourisme est un secteur économique important pour le canton, et c’est
pourquoi il faut montrer clairement que l’on n’est plus disposé à passer
ses vacances en Valais, si des loups se font tués.
Le tir peut encore être évité, puisque le loup ne peut être chassé qu’à
partir du 29 octobre !

Voir en ligne : Groupe Loup Suisse GLS

P.-S.

Ecrivez des e-mails aux bureaux suivants :

Partager cet article :

Soutenir par un don