Accueil > Les archives > Bibliographie > OURS, LYNX, LOUP : UNE PROTECTION CONTRE NATURE ?

OURS, LYNX, LOUP : UNE PROTECTION CONTRE NATURE ?

mardi 2 juin 2009

L’ours, le lynx et le loup repeuplent tant bien que mal nos montagnes. Certains, dont des éleveurs et des chasseurs, s’y opposent farouchement. La controverse
fait rage. Dans ce contexte conflictuel, oui ou non, faut-il continuer à protéger ces grands carnivores, accusés (à tort ?) de décimer les troupeaux ?

Le loup, le lynx et l’ours fascinent, effraient, dérangent…
Depuis leur retour dans nos montagnes, le débat sur la cohabitation avec l’homme est toujours aussi exalté. Ils sont, selon les uns ou les autres, tantôt symboles de la protection de l’environnement, tantôt attractions touristiques ou encore tueurs sanguinaires. Leur réintroduction dans des zones rurales plus ou moins délaissées a permis de mettre le doigt sur une série d’enjeux non seulement écologiques, mais aussi socio-économiques, culturels, politiques et territoriaux. Le contexte passionné dans lequel s’inscrit leur réapparition est peu propice à l’arbitrage d’un débat constructif. Pourtant, des pistes prometteuses existent, qui permettraient de préserver les écosystèmes, de limiter la prédation sur les troupeaux, de sauvegarder l’activité pastorale, tout en favorisant le « multiusage » des territoires. Comment peut-on envisager une protection raisonnée et acceptable par tous de ces grands prédateurs ?


Agrégé de géographie, docteur en géographie-environnement (Agro Paris Tech), F. Benhammou travaille sur les conflits autour de la conservation de l’ours et du loup depuis 1998 en y appliquant une démarche géopolitique innovante. En 2007, il soutient une thèse distinguée par le Comité national français de géographie : « Crier au loup pour avoir la peau de l’ours : une géopolitique locale de l’environnement ».

Après des études de biologie puis de journalisme, C. Dangléant s’est spécialisée dans les thématiques scientifiques et environnementales.

Né à Paris en 1971, Mric publie ses premiers dessins d’actualité et d’humour dans Le Figaro étudiant puis diversifie ses publications : presse, édition, communication et séminaires d’entreprise, cartes de
vœux, affiches… Il fait la une du n° 100 de Caricature & Caricaturistes et reçoit le prix Jeune Talent 2005 à Saint-Just-le-Martel.

P.-S.

274593807X

Partager cet article :

Soutenir par un don