Accueil > Les archives > Nelly Olin envisage "d’autres protocoles"

Nelly Olin envisage "d’autres protocoles"

mercredi 3 août 2005

La ministre de l’Ecologie Nelly Olin a confirmé mardi qu’elle allait autoriser l’abattage de « six loups », estimant qu’il fallait « trouver d’autres protocoles » pour protéger les éleveurs.

« En abattant six loups aujourd’hui, nous maintenons l’espèce protégée par la Convention de Berne », a-t-elle expliqué sur RTL. Mais « ce qui est inquiétant, c’est que le loup fait des dégâts considérables ».

« J’ai rencontré des éleveurs la semaine dernière et je peux vous dire que j’ai vu dans leurs yeux et leur discours une profonde détresse », a souligné Nelly Olin. « Il faudra qu’on arrive à trouver des protocoles autres que ceux que je viens de mettre en place ».
La ministre de l’Ecologie a cependant précisé ne pas être « en mesure de dire si on peut abattre plus de loups » dans cette perspective.

D’autre part, « le dernier comité de loup (...) permettra que les tirs d’effarouchement, à titre d’essai pour le moment soient avec de la grenaille, et non plus des balles en caoutchouc », a-t-elle ajouté.

Quant à l’ours « autre sujet de grande préoccupation », Nelly OLin a évoqué un « rapport de comité scientifique disant qu’il est nécessaire de les réintroduire » mais « cela passera aussi avec la concertation des élus de la montagne ».

« On ne va pas réintroduire en grand nombre : on s’arrêtera à cinq », a indiqué la ministre, même si elle n’est pas « sûre qu’on puisse ramener cinq ours de Slovénie au printemps ».

Enfin, l’ouverture précoce de la chasse au gibier d’eau en Manche et en Atlantique a été décidé en « s’appuyant sur les données scientifiques rendues par l’observatoire », a rappelé Mme Olin. Pour « la Méditerranée, nous allons lancer l’étude pour l’année prochaine ».
« Je n’ai voulu faire plaisir à personne » en avançant les dates de la chasse, a lancé la ministre de l’Ecologie. « Personne ne peut remplacer la science ».

NDLR : No comment !

Partager cet article :

Soutenir par un don