Accueil > Les archives > Menaces des éleveurs

Menaces des éleveurs

mercredi 18 août 2004

Les éleveurs de moutons, jugeant "insuffisant" l’arrêté interministériel autorisant l’abattage de quatre loups dans les Hautes-Alpes, les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-maritimes, ils menacent de "sortir les fusils" pour assurer la défense de leurs troupeaux.

"Si le 20 août, on ne nous propose pas un plan d’action visant à retirer les loups des zones d’élevage, nous assurerons nous-mêmes l’autodéfense de nos troupeaux et les bergers sortiront les fusils contre les loups", a assuré Yves Feydy, président de la Fédération départementale ovine de la Drôme.

"Les éleveurs sont au désespoir. Certains subissent des attaques deux fois par semaine. Ils sont à bout et sont prêts à commettre des actes désespérés. La situation est très grave et j’ai déjà dit aux autorités qu’il risquait même d’y avoir mort d’hommes ", a-t-il ajouté.

Pour les éleveurs, l’arrêté interministériel publié vendredi dernier et autorisant l’abattage de quatre loups au maximum dans les Alpes d’ici la fin 2004 n’est "pas suffisant. La croissance de la population des loups est de 30% par an. Il y en a maintenant plus de 120 dans l’arc alpin, alors que le gouvernement n’en recense que 39. En abattre quatre, c’est donc dérisoire, et de plus l’abattage doit être également permis dans les autres départements".

Partager cet article :

Soutenir par un don