Accueil > Les archives > Loup tué :

Loup tué :

Confirmation en appel des dispositions légales du premier jugement

jeudi 1er juillet 2004

La Cour d’appel de Grenoble a confirmé mercredi les dispositions légales prises en janvier par le tribunal correctionnel de Gap contre un berger des Hautes-Alpes poursuivi pour avoir mortellement piégé un loup, mais a modifié les dispositions civiles.

En première instance en janvier(lire ici), le tribunal correctionnel de Gap avait condamné Hervé Bernaudon, 36 ans, éleveur à Saint-Crépin (Hautes-Alpes), poursuivi pour "destruction d’espèce protégée", à une amende de 2.000 euros avec sursis, à verser 2.000 euros de dommages et intérêts à l’association France Nature Environnement (FNE), ainsi que 800 euros pour les frais de justice.

Il avait expliqué son geste, qui remonte à novembre 2000, par le fait que son troupeau avait été attaqué trois fois. L’éleveur, avait aussi été condamné en première instance, à verser un euro de dommages et intérêts et 200 euros pour les frais de justice à trois autres associations de protection de la nature. La Cour a décidé mercredi d’accorder 500 euros de dommages et intérêts à la seule partie civile qui avait fait appel : l’association nationale de protection des animaux sauvages qui obtient aussi 200 euros pour les frais de justice.

La Cour a estimé que le prévenu n’avait jamais été condamné et qu’il fait part de ses regrets. Lors du procès en appel, le 14 mai dernier,
M. Bernaudon, qui était accompagné par une quarantaine d’amis éleveurs venus des Hautes-Alpes, avait affirmé à la barre avoir perdu près de 80 brebis sur un cheptel de plus de 300 bêtes, au cours des 3 attaques. Il avait précisé que la perte de 17 brebis n’avait pas été indemnisée.

Partager cet article :

Soutenir par un don