Accueil > Les archives > Les éleveurs d’ovins veulent éliminer le loup en Suisse

Les éleveurs d’ovins veulent éliminer le loup en Suisse

vendredi 15 décembre 2006

Les loups qui s’attaquent aux animaux de rente en Suisse doivent pouvoir être abattus plus rapidement bien qu’ils soient protégés au niveau international. C’est ce qu’a exigé mercredi la Fédération suisse d’élevage ovin.

Le concept "Loup Suisse" prévoit qu’un loup peut être abattu s’il a dévoré 35 animaux de rente en quatre mois ou 25 en un mois. La fédération souhaite que le nombre de bêtes tuées soit revu à la baisse afin de pouvoir éliminer plus rapidement le loup. La plupart des 12 000 éleveurs suisses possèdent moins de 40 ovins.

Il faut s’attendre à voir le loup s’établir dans les régions alpines et dans la chaîne du Jura et s’y reproduire, selon Christoph Jäggi, de l’Office fédéral de l’environnement, de la forêts et du paysage (OFEFP).

Quant au loup tué dans le Chablais, les radios ont révélé la présence de plombs, ce qui indique que l’animal a déjà été victime de tirs.

Les autorités bernoises ont signalé mardi la présence d’un loup dans le canton. Il a tué huit moutons le 27 novembre sur le territoire de la commune de Pohlern, prés de Thoune.

Selon un sondage réalisé par l’institut Link auprès de 1086 citoyens de 18 à 74 ans, 76 % des personnes interrogées se prononcent en faveur du loup, 24 % contre.

Voir en ligne : Agence d’information agricole romande

Partager cet article :

Soutenir par un don