Accueil > Goodies > Jeux > Les Loups-Garous de Thiercelieux

Les Loups-Garous de Thiercelieux

...pour jouer et... pour hurler la nuit avec les loups...

jeudi 18 mai 2006, par D’Aragorn

Idéal pour occuper un bel après-midi d’été, une soirée entre amis, un feu de camp, ... "Les Loups-Garous de Thiercelieux", un jeu simplement convivial si l’on arrive à réunir de 8 à 18 joueurs.
L’idéal étant, bien sûr, de jouer en extérieur un soir de pleine lune...!

Personne n’y croyait, pourtant le petit village de Thiercelieux est devenu un repaire de loups-garous.
Une partie de ses habitants est désormais obligée de subir une transformation nocturne.

Un meneur de jeu est nécessaire, pour guider les participants.

En moins de cinq minutes, les règles de bases sont assimilées.
Il suffit de regarder la carte que le meneur de jeu nous a donné pour savoir si l’on est un villageois ou un loup-garou.
Le but du jeu est tout simple :
- pour les villageois, éliminer le loups-garous.
- pour les loups-garous, éliminer les villageois.

Thiercelieux s’endort, tous les participants ferment les yeux. Le meneur de jeu demande aux loups-garous d’ouvrir les yeux et leur demande de désigner une victime. Au réveil du village, la victime sera éliminée du jeu et ne pourra plus intervenir lors des débats.
Les villageois, après cette élimination, débattent et recherchent des indices dans le comportement des autres joueurs. Finalement, ils désignent, à leur tour, une victime en votant. N’oublions pas que les loups-garous sont aussi des villageois pendant la journée, et qu’ils débattent avec les autres joueurs en essayant de se cacher et de se protéger.
Dès qu’il est éliminé, le joueur retourne sa carte. Chacun saura ainsi si la victime est un villageois ou un loup-garou.

un simple villageois

Les villageois pourront compter sur l’aide de personnages ayant des pouvoirs spécifiques. Le plus intéressant étant celui de la voyante qui, chaque nuit avant que les loups-garous ne s’éveillent, peut regarder la carte d’un autre joueur afin de découvrir sa vraie personnalité.
Mais ils peuvent aussi devenir "chasseur", "Cupidon", "sorcière"’ ou "petite fille". La première extension permet même d’introduire un "idiot du village". Mais on ne choisit pas son personnage...

Une petite demi-heure de conflits amicaux. La partie est finie. Mais on a hâte d’en commencer une nouvelle.
Les jours et les nuits se succèdent. On gagne, on perd, on s’en fout un peu... Qu’est-ce qu’on se marre !

Après quelques parties d’entraînement, on introduit de nouveaux personnages, ce qui ravive l’intérêt du jeu. Aucune partie ne peut ressembler à la précédente.

Autour de 9 €uros la boîte de jeu de base, et moins de 10 €uros pour l’extension "nouvelle lune". Faut pas s’en priver.
D’autant plus que le jeu pourrait facilement s’intégrer dans nos rencontres régionales. Un pique-nique, par exemple ! (...par expérience).

Edité par "lui-même" (ça s’invente pas, c’est le vrai nom de l’éditeur).
Un jeu de Philippe des Paillières et Hervé Marty.
Pour en savoir plus : www.loups-garous.com

Partager cet article :

Soutenir par un don