Accueil > Les archives > Le rapport Braque

Le rapport Braque

février 1998, par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable

En 1998, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche et la ministre de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement ont confié à M. Pierre BRACQUE, Inspecteur Général de l’Agriculture, une mission interministérielle sur la coexistence de l’élevage pastoral et la présence du loup européen.

Le loup est désormais installé depuis plus de 5 ans dans les Alpes du Sud et il vient d’apparaître dans les Alpes du Nord (Isère).
Des mesures d’indemnisation des éleveurs ont été prises au niveau local et la concertation s’est engagée afin de prévenir les dommages causés par cette espèce sur les élevages, en particulier sur les ovins.
Les deux ministres ont demandé à M. Pierre BRACQUE d’évaluer l’ensemble des actions conduites par l’Etat, les éleveurs et les autres partenaires tant sur le plan local que national.
Sur la base de ce bilan, M. Pierre BRACQUE a présenté des propositions visant à adapter les dispositifs législatifs ou réglementaires et à orienter les moyens humains ou financiers afin de concilier le maintien de l’activité pastorale et la protection du loup. Le premier rapport d’étape a été rendu public en février 98.

Rapport Braque
Ce document (copieux) constitue un bon diagnostic de l’ensemble des questions concernant le retour du loup et explore les solutions possibles.

P.-S.

Partager cet article :

Soutenir par un don