Accueil > Les archives > Le premier loup "officiel" tué dans le cadre du protocole 2005

Le premier loup "officiel" tué dans le cadre du protocole 2005

vendredi 2 septembre 2005, par l’Agence France Presse

Un loup, suspecté d’avoir tué une dizaine de jeunes bovins en Isère, a été tué vendredi à 2H00, a indiqué le directeur départemental de l’Isère de l’Agriculture et de la Forêt, Yves Tachker. "C’est un gros mâle de 35 kilos qui a été tiré sur la commune de Saint-Sulpice des Rivoires" a indiqué M. Tachker. Après une série d’attaques dans ce secteur vallonné, au pied du massif de la Chartreuse, la ministre de l’Ecologie, Nelly Olin, avait autorisé ce "prélèvement" par arrêté ministériel paru le 18 juin au Journal officiel, qui a été suivi lundi par un arrêté du préfet de l’Isère.

Une dizaine d’agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) traquaient le loup sur le territoire de dix communes proches de Saint-Geoire-en-Valdaine, zone où le loup se déplace depuis le début du mois de mai. Mme Olin a décidé de porter de quatre à six le nombre maximal de loups qui pourront être "prélevés", une décision vivement critiquée par les associations de défense de la nature, mais jugée insuffisante par les éleveurs qui demandent l’éradication du loup.

Le 2 juillet dernier, un berger avait déjà tué illégalement un loup en Savoie

6-2=4

mais ne faudrait-il pas tenir compte des animaux déjà braconnés ???

P.-S.

Partager cet article :

Soutenir par un don