Accueil > Les archives > Le loup tueur de moutons aurait récidivé

Suisse

Le loup tueur de moutons aurait récidivé

lundi 16 octobre 2006

Le cheptel voisin de celui de Conche a été attaqué dans la nuit de dimanche à lundi. Tout porte à croire qu’il s’agit du même prédateur.

« Ça devient grave », lâche Jean-Louis Cathélaz. Chargé de veiller sur un cheptel de quelque quatre vingt dix moutons, cet éleveur a fait une macabre découverte hier matin dans son alpage d’Onnaz, sur la commune de Collombey-Muraz. Une brebis et deux agneaux gisent au sol, égorgés, deux autres ovins manquent à l’appel et quelques autres présentent des lésions.

L’attaque est survenue dans la nuit de dimanche à lundi, à 1850 mètres d’altitude et à 200 mètres seulement du chalet. « Je n’ai rien entendu », confie le berger. La présence de chiens n’y a rien fait non plus. Au moment des faits, les ovins n’étaient entravés par aucune clôture. Une mesure qui devait leur permettre de sauver leur peau en cas d’assaut du loup.

Blessures comparables

C’est peu dire que la menace était proche : l’alpage de Conche, où l’animal a sévi dix-neuf nuits plus tôt, n’est situé qu’à un seul kilomètre. De là à lui imputer cette nouvelle tuerie, il n’y a qu’un pas, que Jean-Louis Cathélaz franchit sans grande hésitation. Il en veut pour preuve des blessures comparables à celles infligées sur le troupeau de son voisin Jérôme Vannay. L’intéressé acquiesce, tout en fulminant : « Elever des moutons et les voir se faire massacrer, c’est un comble ! »

A défaut d’expertise, le Service de la chasse, de la pêche et de la faune du canton n’était pas en mesure, hier, de se prononcer sur l’auteur de l’agression. Le constat prévu aujourd’hui sur les lieux devrait en révéler l’identité. Quoi qu’il en soit, le tir du loup du Chablais ne sera pas autorisé avant la date fixée initialement, soit au début de la semaine prochaine. Une décision qui par ailleurs n’a pas fait l’objet de recours jusqu’ici.

Voir en ligne : www.24heures.ch

Partager cet article :

Soutenir par un don