Accueil > Les archives > Le loup plébiscité pour incarner l’Europe

Le loup plébiscité pour incarner l’Europe

mercredi 8 avril 2009

Répondant à la volonté de la Commission européenne de faire de 2009 l’année de "la créativité et de l’innovation", La Tribune a décidé de trouver un animal qui pourrait incarner l’Union européenne, pour compenser l’absence de statut officiel du drapeau étoilé et de l’hymne européen, ’"Ode à la joie" de Beethoven.

Le quotidien a donc demandé l’aide du Parlement européen pour définir un bestiaire soumis ensuite à la commission affaires constitutionnelles. Sur la liste définie avec l’aide d’experts, d’historiens et d’universitaires : le taureau, la tortue, l’éléphant, le lion, la colombe et la chouette.

Il a ensuite organisé une consultation sur son site Internet, latribune.fr. Résultat : un millier de participants et un grand vainqueur, avec 13% des voix : le loup qui pourtant ne figurait pas dans le bestiaire, sans doute en raison de sa mauvaise réputation. Le voici donc réhabilité.

Si le prédateur est loin devant, les autres animaux de la ferme comme d’ailleurs ne sont pas en reste :

  • le taureau (4,4%) pour le retour aux origines de l’Europe ;
  • le cerf (4%) “majestueux, partout chez lui en Europe et nul ne conteste sa suprématie” ;
  • la colombe (3,4%) car “la sagesse provient davantage de l’Europe que de partout ailleurs” ;
  • l’abeille (3%) “toutes travaillant pour une même chose mais décidant elle-mêmes où butiner” ;
  • le mouton (2,8%) pour les déçus de l’Europe ;
  • l’âne (2,6%) pour “sa force, son calme et sa sérénité” mais aussi pour “sa bêtise” ;
  • l’autruche (2,4%) pour “sa tête dans le sable” ;
  • le coq (2,3%) ;
  • le cheval (2,3%) “compagnon de nombreux travailleurs à travers les siècles” ;
  • la chouette (2,3%) ;
  • et encore : la vache, le phénix, le sanglier, la louve (distinguée du loup), la tortue, le pigeon, la licorne et le singe.

Plus de 1 000 internautes ont participé à cette consultation dont les résultats seront transmis à la commission des affaires constitutionnelles du Parlement européen.

Voir en ligne : Voir l’article sur le blog de latribune.fr

Partager cet article :

Soutenir par un don