Accueil > Canis lupus : le loup > Des loups et des hommes > Le loup : "Affaire d’Etat"

Le loup : "Affaire d’Etat"

jeudi 2 septembre 2004, par Patrick J. Degeorges, Antoine Nochy

Animal charismatique que le folklore et l’histoire ont chargé d’attributs symboliques ambivalents, le loup, depuis son retour en France, se trouve " enrôlé " dans des conflits liés à l’expression de valeurs et d’intérêts qui dépassent largement les difficultés soulevées par la gestion de ses prédations sur les troupeaux. Car le problème que posent les loups ne se laisse pas construire de la même façon selon que l’on associe leur protection à la promotion de la nature sauvage et à la restauration écologique des milieux, ou selon que l’on dénonce à travers eux l’exploitation urbaine des communautés rurales et la volonté de substituer aux activités pastorales une économie basée sur le tourisme.

Dans un cas, protéger les loups, c’est faire progresser la conservation des milieux, favoriser leur gestion écosystémique et créer les conditions d’un développement durable des zones de montagnes.

Dans l’autre, le loup permet de faire le procès des travers idéalistes et technocrates d’une culture " écologiste " sourde aux conséquences humaines, économiques et sociales de ses prises de positions. Ces interprétations concurrentes du problème pèsent sur les décisions relatives à la gestion de ces grands prédateurs dont on attend qu’elle soit non seulement techniquement efficace et biologiquement satisfaisante mais aussi et surtout socialement acceptable.


Vous pouvez lire l’intégralité de cette étude, dans le Numéro 9 des cahiers du PROSES : [1]

Pour une lecture plus facile, ce cahier est divisé en trois sections :

Notes

[1Le pôle intégré de recherche et d’enseignement PROSES (Programme “Science, environnement et société”) a été créé à l’initiative de la Fondation Nationale des Sciences Politiques. Il est destiné à promouvoir la recherche et l’enseignement centrés sur les enjeux de la protection de l’environnement, du développement durable, de l’aménagement du territoire, de la gestion des risques naturels, sanitaires et technologiques.

Partager cet article :

Soutenir par un don