Accueil > Canis lupus : le loup > Bibliographie > Bandes dessinées > Le jour du loup

Manga

Le jour du loup

de Yôji Fukuyama

vendredi 19 novembre 2004

Tout commence un soir de pleine lune lorsque la jeune Kanoko attrape le chien - une maladie qui transforme celui qui l’a en chien. Taihei, qui sort avec sa grande sœur Natsuko, parvient à la ramener chez elle. Mais durant la nuit Natsuko attrape le loup, et s’enfuit dans les bois. C’est le début d’une longue chasse au loup, et d’un incroyable sac de nœuds...

On n’a pas vraiment l’habitude de voir ce genre d’album. Le sujet mêle certes action, fantastique et thriller, avec une course poursuite après une jeune femme qui s’est transformée en louve, avec également un meurtre qu’elle a pu commettre. Mais la grande force - et la grande surprise ! - de cet album, c’est son côté burlesque prononcé. Casterman avait déjà publié en 1996 Don Giovanni du même auteur, qui reprenait l’opéra de Mozart en lui ajoutant un côté bouffon prononcé. Yôji Fukuyama signe avec Le jour du loup un récit tout aussi décalé et surprenant. Les moments d’action et de tension se multiplient, parsemés de scènes complètement délirantes qui font rire de très bon cœur. Certains passages sont d’abord plus abscons, mais la relecture prouve leur potentiel comique.

La longueur de l’album (230 pages) est plus que compensée par la montée en intensité du scénario. Tout va crescendo : l’action s’intensifie, l’histoire se complexifie, et tous ces fils, si embrouillés qu’ils puissent paraître, vont finalement se (dé)nouer pour tisser une issue parfaitement cohérente. Et surtout savoureuse.

  • 230 pages N&B - 16x2x21 cm
  • Edition Castermann
  • Date de sortie : 2 Nov 2004

P.-S.

2203373091

Portfolio

©Yôji Fukuyama, Le jour du loup, Casterman, 2004
Partager cet article :

Soutenir par un don