Accueil > Canis lupus : le loup > Histoires de loups > La Bête du Gevaudan > Le Pacte des Loups

Cinéma :

Le Pacte des Loups

La Bête est dévoilée

mercredi 31 janvier 2001, par Thierry

Un film de Christophe Gans
Avec : Samuel Le Bihan, Monica Bellucci, Vincent Cassel, Jérémie Rénier, Émilie Dequenne...
Durée : 2h22
Sortie le 31/01/2001

Inspiré par des fait réels survenus sous le règne de Louis XV, le film de Christophe Gans,"Le Pacte des Loups" revisite l’un des rares mythes français : celui de la "Bête du Gévaudan" qui tua plus d’une centaine de personnes avant d’être abattue dans des circonstances mystérieuses.

Synopsis du film :

Le chevalier Grégoire de Fronsac, naturaliste au jardin du Roi, est envoyé en Gévaudan pour dresser le portrait de la bête ... Il est accompagné de Mani, un indien de la tribu des Mohawks - son frère de sang, rencontré pendant la guerre de sept ans, en "Nouvelle-France".
Fronsac et Mani s’installent chez le jeune Marquis Thomas d’Apcher, noble éclairé, fasciné aussi bien par Fronsac que par Mani. Au cours d’une soirée donnée en son honneur, Fronsac tombe amoureux de la belle Marianne, fille du Comte de Morangias et sœur de Jean-François, grandes figures de la noblesse locale.
Les attaques se multiplient. Fronsac doit bientôt se rendre à l’évidence : la bête existe bel et bien, mais ce n’est pas un loup ni aucun animal connu ...
On a beau croire ni à Dieu ni à Diable, comment ne pas se poser de questions quand la bête survit aux balles des rares chasseurs qui parviennent à l’approcher, et disparaît comme par magie lorsqu’elle est encerclée ?

La thèse présentée :

1/3 du film est tirée de fais historiques et tous les personnages ont existé (mis à part l’indien Mani). Christophe Gans à ensuite utilisé la situation historique et la légende pour broder son film et donner sa propre solution au mystère de cette bête qui a ravagé le Gévaudan (l’actuelle Lozère) et bien que très romancée, la thèse proposée reste relativement crédible.


"Lorsque l’affaire de la Bête du Gévaudan est devenue une affaire d’état, le roi a fait exhiber quelque chose, une Bête, un loup en l’occurrence. Mais les crimes ont continué. Quand on regarde les témoignages de l’époque, c’est vrai que la façon dont on décrit les attaques de la Bête ne correspond en rien à un loup. L’homme a toujours eu certaine habileté pour corrompre et rendre méchante la nature. Dans le film, on montre que les loups sont les victimes, les " têtes de turcs " de cette histoire."

(Christophe GANS)


P.-S.

L’équipe de loup.org à l’avant première

A la demande du Cinéma Cité UGC de Strasbourg (le plus grand d’Europe), Nous avons organisé une exposition de photos et une petite manifestation publique à l’occasion de l’avant première du film de Christophe Gans. C’était une excellente occasion pour communiquer sur le "retour de la Bête" et sur les actions du Groupe Loup France...

Pour accentuer l’effet médiatique, nous étions accompagnés par Charon et Withsun, deux superbes chiens-loups de Sarloos et par leur maître Christopher. (en précisant qu’il aurait été contraire à notre politique de faire venir des animaux sauvages dans un tel endroit).

C’est avec beaucoup de sympathie que l’équipe du film a accueilli notre initiative et nous avons récolté quelques autographes en soutien à notre action

Partager cet article :

Soutenir par un don