Accueil > Les archives > La présence du loup dans le Cantal à confirmer

La présence du loup dans le Cantal à confirmer

vendredi 25 janvier 2008, par l’Agence France Presse

Des analyses génétiques vont être effectuées pour confirmer la présence d’un loup dans le Cantal qui aurait été aperçu dimanche par deux randonneurs, a-t-on appris vendredi auprès de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.

L’animal a été découvert sur la commune de Lavigerie, près de Saint-Flour, par deux randonneurs qui étaient partis tester leur matériel photographique, selon France 3 Auvergne qui a révélé l’information jeudi soir.

Ils ont pu prendre en photo l’animal pendant une dizaine de minutes et ont remis les clichés à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). "Les photos peuvent laisser penser à un mais seul l’ADN peut parler à 100%", a-t-on indiqué au service départemental de l’ONCFS.

Des prélèvements de crottes et d’empreintes ont été réalisés sur place et doivent être analysés par un laboratoire de Grenoble. Les résultats devraient être connus d’ici quinze jours à trois semaines, selon la même source.

Des témoignages font régulièrement état de la présence du loup dans le Cantal, selon l’ONCFS. "Cette fois, les photos et les indices nous font pousser les recherches plus loin", a-t-on souligné à l’ONCFS.

En 1997, un loup avait été tué en entrant en collision avec une voiture, à Laveissière, à quelques kilomètres à vol d’oiseau de Lavigerie. Les analyses d’ADN avaient établi que l’animal appartenait à la lignée génétique "Italie Mercantour", selon la même source.

Si les loups de cette lignée se reproduisent dans les Alpes, certains individus de l’espèce peuvent quitter la région pour "coloniser de nouveaux espaces", comme le Massif central, a-t-on précisé à l’ONCFS en rappelant que la présence du loup a été constatée en Lozère.

Partager cet article :

Soutenir par un don