Accueil > Canis lupus : le loup > Loup qui es-tu ? > L’évolution des loups vers les chiens s’est-elle faite à cause des hommes, ou (...)

L’évolution des loups vers les chiens s’est-elle faite à cause des hommes, ou en dépit d’eux-mêmes ?

jeudi 22 décembre 2011

Les chiens sont-ils le produit de la domestication des loups, ont-ils été créés par l’homme ? Les scientifiques en sont de moins en moins convaincus.


Ce crâne d’un animal de transition entre le loup et le chien, vieux de 33.000 ans, a été récemment retrouvé dans une grotte du Sud de la Sibérie. Son examen a révélé que la domestication des chiens a été un processus naturel, plutôt qu’une réalisation humaine.

Susan Crockford

Susan Crockford, une biologiste évolutionnaire qui a participé à cette découverte, pense que ce processus a commencé lorsque des meutes de loups, ou seulement quelques individus, ont commencé à vivre en bordure des camps d’hominidés, se nourrissant des reliefs des repas des humains. « Les définitions traditionnelles des anthropologues concernant la domestication, c’est que ce processus consiste en un acte de sélection délibérée par les humains », explique-t-elle. « Cependant, cette vision a été remise en cause ces dernières années par l’hypothèse que des animaux ont colonisé les environnements anthropogéniques de leur propre volonté, et évolué vers une nouvelle espèce par des processus évolutionnaires naturels. »

Mais un autre biologiste, Razib Khan, propose une nuance à ce raisonnement. Il pense que l’évolution côte à côte de sociétés d’hominidés, et d’animaux sociaux, les loups, n’est pas un hasard. Cela a été rendu possible parce qu’il y a eu une sorte de coopération entre ces loups vivant à proximité des humains, et les humains eux-mêmes. Il pense que les sociétés humaines ont créé une véritable niche écologique sur laquelle quelques groupes de loups se sont adaptés. Et comme les êtres humains étaient pré-adaptés pour tolérer, et même aimer les canidés, le chien a pu voir le jour.

Il pense également que ce qui s’est passé pour les chiens illustre ce qui se passera à l’avenir pour les robots, dont il pense qu’ils inspireront les mêmes réflexes d’acceptation de la part des humains.

Voir en ligne : Article de Mylène Vandecasteele

Partager cet article :

Soutenir par un don