Accueil > Les archives > Halte au feu, Madame la Ministre !

Halte au feu, Madame la Ministre !

vendredi 23 septembre 2011, par Gilbert Simon, Président de Ferus

En attendant les conclusions des enquêtes en cours (découverte du cadavre d’une louve, disparition de la louve Tinée, etc.), FERUS demande à la ministre de l’environnement la suspension immédiate de toutes les autorisations de tirs de loup actuellement en vigueur.

Trois loups ont été tués « légalement » en 2011 dans le cadre d’un protocole officiel dont ce n’est pas le moment de discuter, nous y reviendrons pour 2012. Le dernier est un louveteau qu’on vient d’abattre sur la commune de Thorame-Basse dans les Alpes de Haute Provence.

Ce protocole prévoyait qu’on pourrait, malgré la protection dont bénéficie l’espèce, tuer exceptionnellement six loups dans toute la France par autorisation spéciale. Il prévoyait aussi que tout loup tué volontairement par l’homme serait compté dans ce plafond de six.

La louve équipée d’un collier émetteur par vos services a disparu, et le collier vient d’être retrouvé sectionné dans la rivière Tinée (06). Elle a évidemment été braconnée.

Un cadavre de louve a été découvert dans la vallée de la Gordolasque (commune de Belvédère, 06), l’autopsie est en cours.

Nos adhérents sont tombés sur le cadavre frais d’un jeune loup sur la commune de Prads Haute Bléone (04) et ont alerté l’ONCFS. Les braconniers sont revenus dissimuler le cadavre.

Pour Ferus, au moins quatre ou cinq loups, et peut-être six ont déjà été tués volontairement par l’homme en 2011. Sans compter ceux qu’on n’a jamais retrouvés. CELA SUFFIT !

Nous vous demandons instamment de confirmer qu’en aucun cas un septième loup sera abattu, même par un fâcheux concours de circonstances. Nous vous demandons également de décréter le cessez le feu en attendant les conclusions des enquêtes en cours.

Nous vous en remercions par avance.

Gilbert Simon, Président de Ferus

Voir en ligne : Ferus.fr

Partager cet article :

Soutenir par un don