Accueil > Les archives > Deux loups tués en Isère

Deux loups tués en Isère

vendredi 8 septembre 2006, par l’Agence France Presse

Deux loups, suspectés d’avoir attaqué plusieurs troupeaux, ont été tués jeudi matin en Isère.

Communiqué de la préfecture d’Isère

Deux loups, un mâle et une jeune femelle, suspectés d’avoir attaqué à plusieurs reprises des troupeaux en Isère, ont été tués jeudi matin, a indiqué le directeur départemental de l’Agriculture et de la Forêt de l’Isère, Yves Tachker.

Le 22 août, le préfet de l’Isère avait pris un arrêté autorisant à tuer un loup dans le massif de Belledonne, au dessus d’Allevard, en Isère, où des troupeaux ont subi plusieurs attaques malgré des mesures de protection mises en place par l’éleveur. "Un tireur posté n’a pas entendu qu’un autre tireur venait déjà de tuer un loup, c’est pourquoi deux loups ont été abattus" vers 8h30, a expliqué Yves Tachker. Pour justifier son arrêté, le préfet avait indiqué que "depuis le mois de juillet, six attaques ont fait l’objet de constats dressés par des agents assermentés et 21 moutons ont été tués".

Des lieutenants de louveterie et des gardes assermentés étaient chargés de cette intervention à proximité des troupeaux ayant fait l’objet d’attaques. Le tribunal administratif de Grenoble a débouté jeudi l’association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) qui avait attaqué l’arrêté du préfet de l’Isère. L’avocat de l’Aspas, Me Benoît Candon, avait estimé, lors de l’audience, que l’éleveur avait seulement 2 chiens patous pour protéger 3500 brebis et que c’était insuffisant. Mais Yves Tachker avait au contraire fait valoir qu’il y avait 7 bergers ou aide-bergers avec ce troupeau et que l’éleveur avait pris des mesures sérieuses de protection.

3655 bêtes tuées en 2005

Le tir d’un maximum de six loups dans neuf départements du Sud-Est de la France, dont l’Isère, a été autorisé par un arrêté des ministres de l’Agriculture et de l’Ecologie, publié le 1er juin au Journal Officiel. Ces "prélèvements sur la population des loups" peuvent intervenir dans la mesure où "il est nécessaire de prévenir des dommages importants aux élevages" et où "il n’existe pas d’autre solution satisfaisante", précise l’arrêté.

Selon un bilan de la FDSEA de l’Isère, le loup a tué 3655 bêtes, dont 50 bovins, dans les Alpes françaises en 2005 au lieu de 2785 bêtes, dont 10 bovins, en 2004.


Voir en ligne : LCI

Partager cet article :

Soutenir par un don