Accueil > Les archives > Des éleveurs manifestent contre le loup

Des éleveurs manifestent contre le loup

jeudi 22 juillet 2004, par l’Agence France Presse

Près de 300 éleveurs, selon les organisateurs, 250 selon la police, ont défilé avec des centaines de moutons jeudi matin à Gap pour protester contre la présence du loup dans les alpages.

En fin de matinée, une délégation d’éleveurs a obtenu d’être reçue par la directrice de la Direction départementale de l’Agriculture (DDA), où le cortège s’est arrêté.

Une certaine tension était perceptible devant le bâtiment. Un tracteur a été disposé par les manifestants pour interdire l’entrée à tout véhicule et certains éleveurs exigeaient la venue du préfet des Hautes-Alpes.

Rassemblés à l’appel de plusieurs syndicats agricoles des départements alpins de Provence-Alpes-Côte-d’Azur et de Rhône-Alpes, notamment de la Fédération ovine et des Jeunes agriculteurs, ils ont rappelé leurs revendications au micro exigeant l’élimination du loup des alpages.

Ils avaient auparavant empêché Mireille Jourget, la directrice de l’Agriculture, de sortir alors qu’elle voulait se rendre à la préfecture.

Les manifestants, venus principalement des Hautes-Alpes et des départements mitoyens, ont également déposé des pancartes devant la DDA, annonçant notamment : "Brebis en danger, le loup est dans nos alpages" ou "Lepeltier, avec quatre loups tu nous prends pour des brebis galeuses".

"Quand on laisse cohabiter des loups avec des troupeaux de brebis, il y a forcement de la casse, et il y en a trop. Nous ne sommes pas des tueurs de loups. Nous voulons simplement que les pouvoirs publics les déplacent dans des parcs naturels", a expliqué Ludovic Drouhot, co-président des Jeunes agriculteurs des Hautes-Alpes.

En 2003, 234 bêtes ont été indemnisées au titre "de la prédation par le loup" dans les Hautes-Alpes, sur un cheptel de 340.000 bêtes, selon la préfecture du département.

Dans son plan d’action sur les loups annoncé lundi, le ministre de l’Ecologie, Serge Lepeltier, a autorisé les préfets des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes et des Alpes-Maritimes à organiser l’abattage de quatre loups en 2004 en cas d’attaques récurrentes de troupeaux.

Partager cet article :

Soutenir par un don