Accueil > Les archives > Des chiens meurent empoisonnés en Maurienne

Empoisonnement

Des chiens meurent empoisonnés en Maurienne

Acte anti-loup ?

mardi 15 juillet 2008

"Dudu", de son vrai nom René Grange, est né il y a 45 ans, dans son hameau des Villards.
De ses parents, dès le plus jeune âge, il a appris l’élevage des vaches et des moutons, et hérité d’une petite ferme rustique et sans confort. Et de l’amour de ses montagnes, de ses alpages, de sa nature, des traditions pastorales ancestrales... et des animaux.

Mais depuis quelques années, René est persuadé qu’on veut les chasser, lui et ses amis bergers, de leurs montagnes. En 2005, un grand courant de sympathie avait submergé tout le département puisque le ministère de l’Écologie, et un hélicoptère de la gendarmerie, s’étaient mobilisés pour aider le berger - qui avait perdu 19 brebis et son chien patou Volcan, dans une attaque de loup sur la montagne du Pain-de-Sucre.

Mais aujourd’hui, l’attaque est encore plus dangereuse. Des boulettes de jambon et d’antigel [1] sont lancées dans la nature. Il y a trois mois, à Bonnenuit, Volcan, le patou que la gendarmerie avait retrouvé en 2005, a mangé une de ces boulettes. Il en est mort.

"Dudu" avait fait reproduire Volcan avec une femelle patou du village. Il venait d’en adopter le chiot, Dom Dom, âgé de trois mois, qui apprenait actuellement son travail de gardien au Pain-de-Sucre, auprès de 1 500 brebis, d’une femelle patou, Belle, et de deux beaucerons.

Dom Dom est mort samedi, dans les bras de son maître. On est sans nouvelle de Belle (probablement morte elle aussi), alors que les deux beaucerons sont en soins intensifs chez un vétérinaire de Saint-Jean-de-Maurienne.
Un piège signé des adversaires du loup ?

« On avait pris toutes nos précautions », dit "Dudu", « un enclos, les chiens, le berger qui dort dans la cabane à côté des moutons. Mes chiens sont pratiquement tous morts. Si j’attrape les salauds qui font ça... »

Dans les montagnes de Valloire, depuis un an environ, il semblerait qu’aient disparu toutes traces du loup comme du renard. Dix-sept chiens morts auraient été recensés autour de Bonnenuit, et les statistiques manquent sur les autres espèces, marmottes, blaireaux...

En Maurienne, on entend souvent dire qu’"ici, on a résolu le problème du loup...". Alors, ces boulettes sont-elles le fait d’adversaires du grand canidé, désireux de se débarrasser de lui de façon radicale, ou relèvent-elles d’une seule vengeance personnelle visant ce berger ?

Le fait que plusieurs chiens soient morts dans différents secteurs du massif pourrait laisser penser qu’il s’agit d’un acte visant à éradiquer le loup. Quoi qu’il en soit, cet acte totalement irresponsable aura des conséquences dramatiques sur la faune locale. "Dudu", dont les deux beaucerons seraient tirés d’affaire mais avec des lésions irrémédiables, a porté plainte à la gendarmerie de Saint-Jean de Maurienne.

Voir en ligne : source - DL

Notes

[1L’antigel a un goût sucré, il est adoré par tous les canidés. Pour un petit ou jeune chien, la mort intervient en moins d’une demi-heure, dans d’atroces souffrances. L’antigel fait "fondre" l’estomac et les intestins. Les gros chiens puissants peuvent encore être sauvés par le vétérinaire, une heure environ après l’ingestion.

Partager cet article :

Soutenir par un don