Accueil > Les archives > Cantal : présence confirmée !

Cantal : présence confirmée !

jeudi 20 mars 2008

Nous en parlions en janvier dernier, la présence du loup dans le Cantal est à nouveau confirmée par ADN.

Le loup, éradiqué en France dans les années 1920 et réapparu dans les Alpes où il est apparemment venu de l’Italie voisine dans les années 1990, a gagné des territoires du centre de la France, comme en témoigne l’identification d’un mâle dans le département du Cantal.

L’animal avait été aperçu le 20 janvier dans la commune de Lavigerie, près de Saint-Flour (centre), par deux randonneurs qui avaient pu le photographier.

L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a alors effectué des analyses à partir de déjections et d’empreintes pour déterminer l’ADN de l’animal.

"L’analyse des prélèvements d’ADN de l’animal a levé tout doute : il s’agit bien d’un loup gris, de sexe mâle, non encore enregistré sur la base nationale de données génétiques", a indiqué la préfecture du Cantal dans un communiqué.

Des témoignages ont déjà fait état de la présence du loup dans cette région. En 1997, un loup avait été tué par une voiture à Laveissière, à quelques kilomètres de Lavigerie. Les analyses d’ADN avaient établi que l’animal appartenait à la lignée génétique des loups de souche italienne, apparus dans le parc du Mercantour (Alpes françaises) au début des années 1990, selon la même source.

Présent jusqu’au XVIIIe siècle sur 90% du territoire, le loup n’a été éradiqué en France qu’en 1927, rappelle un rapport parlementaire sur les dangers d’une réapparition du canidé, auquel sont attribuées de nombreuses attaques de troupeaux dans les Alpes.

Partager cet article :

Soutenir par un don