Accueil > Les archives > CANNELLE ABATTUE PAR UN CHASSEUR

Dernier ours des Pyrénées

CANNELLE ABATTUE PAR UN CHASSEUR

mardi 2 novembre 2004, par le FIEP

L’irréparable s’est produit : lundi un chasseur a abattu à Urdos (Aspe) la femelle pyrénéenne Cannelle qui avait eu un ourson cette année.

Cet acte inqualifiable s’est produit alors que des chasseurs sont allés chasser en battue dans un secteur où la femelle était installée et signalée à leur attention depuis des semaines.

Samedi 30 octobre, des naturalistes du FIEP ont trouvé des indices frais de la femelle et de l’ourson dans le secteur, ils ont immédiatement prévenu JJ.Camarra, coordonnateur du Réseau Ours Brun qui a à son tour prévenu le Directeur de l’Institution Patrimoniale qui a indiqué aux chasseurs la présence de l’ourse et l’ourson afin de préserver leur tranquillité.

Les chasseurs d’Urdos savaient pertinemment que ces ours se trouvaient là et n’auraient jamais dû aller chasser là avec des chiens. Se sentant acculée, la femelle a dû tenter de fuir mais n’a sans doute pu s’échapper avec son ourson.

Ce n’est pas la première fois que des chasseurs abattent un ours dans les Pyrénées : L’ourse Claude à Borce en 1994, l’ourse Mellba elle aussi suitée en 1997 en Haute Garonne. L’ours Papillon avait reçu une cinquantaine de plombs il y a quelques années, sans provoquer sa mort, comme l’a montré son autopsie il y a quelques semaines.

La mort de la seule femelle pyrénéenne connue est une véritable catastrophe écologique à un moment où tous les partenaires étaient en train de procéder à l’estimation de la population afin d’envisager le renforcement s’il n’y avait qu’une femelle reproductrice en 2004.

On peut se demander aussi si l’ourson orphelin va survivre.

Cet acte nous rappelle que, contrairement à ce qui a été dit dernièrement, il y a bien besoin de maintenir des zones refuge sans chasse en battue pour les espèces comme l’ours.

Le FIEP-Groupe Ours Pyrénées demande que les pouvoirs publics fassent toute la lumière sur cette affaire et se réservent le droit d’engager les poursuites nécessaires à la manifestation de la vérité sur la destruction d’une espèce protégée, d’une relique vivante : l’ours des Pyrénées autochtone.

P.-S.

Contact FIEP
BP 508 - F64 010 Pau cedex
Tél -Fax : 05 59 62 49 43
Email : fiep club-internet.fr

Partager cet article :

Soutenir par un don