Accueil > Les archives > Amende requise contre un éleveur ayant tué un loup

Encore un procès

Amende requise contre un éleveur ayant tué un loup

vendredi 12 décembre 2003, par Thierry

Le procureur de la République de Gap a requis hier « une amende de l’ordre de 1 500 € assortie pour moitié de sursis », à l’encontre d’un éleveur de Saint-Crépin (Hautes-Alpes) jugé pour avoir tué un loup, espèce protégée. Le jugement sera rendu le 8 janvier.

Hervé Bernaudon, 36 ans, avait piégé un loup après avoir subi trois attaques de son troupeau au cours desquelles il avait perdu 80 brebis sur un cheptel de 300 têtes. Le procureur, Michel Selariès, relevant que le délit était établi, s’est dit toutefois convaincu du caractère « contraignant et ingrat » de l’activité d’éleveur. L’avocat de M. Bernaudon, Me Jean-Michel Pesenti, estimant que l’éleveur avait « protégé son outil de travail pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille », a plaidé sa relaxe.

Le procès a aussi donné lieu à de vifs échanges de point de vue entre défenseurs du loup et éleveurs venus soutenir M. Bernaudon. Ces derniers ont notamment fait valoir qu’à leur yeux les mesures préconisées pour protéger les troupeaux étaient « inapplicables ».

Le tribunal correctionnel de Nice (Alpes-Maritimes), avait condamné en novembre dernier un berger du parc national du Mercantour à un mois de prison avec sursis pour avoir empoisonné des loups en 1997 (voir l’article). Il a fait appel de cet condamnation.

Partager cet article :

Soutenir par un don