Accueil > Sur la piste du loup > Ferus.org

Ferus.org

Site de l’association FERUS (ex Groupe Loup france)

http://ferus.org

Articles

  • Lynx boréal, nouvelles d’ici et d’ailleurs

    28 mai, par Sandrine Andrieux association FERUS

    Nos amis de la SFEPM (Société Française pour l’Etude et de Protection des Mammifères) publie désormais une lettre d’actualités sur le lynx « Lynx boréal, nouvelles d’ici et d’ailleurs ».

    Le dernier numéro (mai 2020) est à télécharger ICI.

    Les anciens numéros ==>> ICI.

     

     

  • Cet été, engagez vous pour le loup !

    25 mai, par Sandrine Andrieux association FERUS

    Les inscriptions 2020 aux programmes d’éco-bénévolat PastoraLoup et Parole de Loup sont ouvertes !

    Rejoignez-nous sur le terrain cet été au travers de nos deux missions PastoraLoup et Parole de Loup et participez activement à la préservation du loup et sa coexistence avec  les activités humaines.

    Parole de Loup, programme d’information et de sensibilisation du grand public à la présence du loup en France

    Pour favoriser l’acceptation de l’animal en France, il est nécessaire de rétablir quelques vérités, délivrer une information de qualité sur la présence du loup, le choix de sa protection et sa possible coexistence avec l’Homme. Nous irons à la rencontre des habitants locaux et des gens de passage pour échanger et dialoguer sur ces points.

    Cette année, Parole de Loup aura lieu du 1er au 29 août 2020.

    Si vous aimez aller au contact des gens, échanger et débattre calmement sans vouloir imposer vos idées, rejoignez l’équipe de Parole de Loup pour une semaine ou plus !

    Dossier de présentation et d’inscription ==>> ICI.

    PastoraLoup, programme de soutien aux éleveurs et bergers en zone à loup

    Pendant une ou plusieurs semaines, venez dormir auprès d’un troupeau de brebis, aider à la surveillance de jour et aux tâches quotidiennes, participer à un chantier de parc… et ainsi favoriser la cohabitation entre les activités pastorales et les grands prédateurs en France.

    Bons randonneurs, n’ayant pas peur des conditions de vie rustique et de la solitude, sachant faire preuve d’une grande ouverture d’esprit, ce programme est pour vous !

    Un stage « découverte du pastoralisme » est obligatoire avant toute mission individuelle chez un éleveur. Un seul stage pourra être organisé cette année, dans des conditions particulières et avec très peu de place (9 places) pour beaucoup de demandes !

    Ce stage aura lieu dans les Monges, vers Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence), du 22 au 26 juin. Date limite d’inscription : 5 juin.

    Impératif : Pouvoir venir sur le lieu du stage avec son véhicule personnel et pouvoir se rendre disponible durant l’été/l’automne 2020 pour au moins une mission individuelle.

    Pour les bénévoles ayant déjà suivi le stage PastoraLoup les années précédentes, vous pourrez repartir en mission cette année sur les dates de vos choix.

    Dossier de présentation et d’inscription ==>> ICI.

    Stage PastoraLoup

     

    N’hésitez plus, rejoignez-nous !

     

    * A noter : FERUS se réserve le droit de modifier ou d’annuler tout ou une partie de ses programmes d’écobénévolat, à tout moment, en fonction de l’évolution sanitaire du pays et des mesures restrictives de circulation.

     

    Plus d’informations :

  • Premiers oursons de l’année détectés dans les Pyrénées

    25 mai, par Sandrine Andrieux association FERUS

    Photo d’illustration – Eric Durr

    Ce 18 mai, une ourse accompagnée d’un ourson de l’année a été observée en Ariège. C’est la première détection cette année sur l’ensemble des Pyrénées.

    Une autre observation, filmée, a eu lieu côté espagnol dans le Val d’Aran (vidéo ici).

    En 2019, 10 oursons de l’année ( 5 portées de 2 oursons chacune) avaient été repérés, un record pour le massif.

    Une preuve que le milieu pyrénéen est favorable aux ours. Toutefois, la population, estimée à une cinquantaine d’ours, reste trop faible pour assurer sa viabilité à long terme ; de nouveaux lâchers d’ours sont nécessaires, notamment pour la diversité génétique.

    N’oubliez pas de signer la pétition contre les ours cobayes ! ==>> ICI.

  • L’association FERUS est contre l’effarouchement des ours dans les Pyrénées

    18 mai, par Sandrine Andrieux association FERUS

    © Pascal Etienne

    Jusqu’au 22 mai, une consultation publique est en cours, concernant un projet d’effarouchement des ours dans les Pyrénées. Nous vous invitions à y participer et donner votre opinion afin de dire non à ces dispositions inutiles, inefficaces et contre-productives.

    ==>> Pour participer à la consultation publique et donner votre avis, c’est ICI en bas de page (nous vous donnons quelques arguments ICI).

    Voici le texte de la participation de FERUS, postée ce jour sur le site de la consultation publique :

    L’association FERUS est contre l’effarouchement des ours dans les Pyrénées

    L’association FERUS déplore une nouvelle action de l’Etat à l’encontre d’une espèce protégée via le prétexte d’une « expérimentation » qui se révèle à durée indéterminée par le subterfuge du renouvellement annuel. Expérimentation ne comportant d’ailleurs pas plus de protocole d’étude que de critère de sanction permettant d’évaluer scientifiquement son efficacité, comme il se devrait.

    L’année 2019 a montré que l’aptitude de telles dérogations à faire diminuer les dommages aux troupeaux était inexistante. L’examen de la fréquence et de la récurrence des dommages sur les estives concernées révèle que celles-ci n’ont pas changé avant/après l’application de ces mesures. De même, la comparaison des mêmes paramètres entre 2018 et 2019 ne montre aucun impact. Ces effarouchements sont donc inutiles.

    Concernant « l’absence d’autres solutions satisfaisantes », l’association FERUS relève que parmi les 5 estives concernées en 2019, certaines n’étaient équipées ni de chiens de protection, ni de parcs de regroupement nocturne. Notamment l’estive qui est systématiquement en tête des dégâts hors dérochements, année après année, et qui comporte un des troupeaux les plus importants. Et pourtant, l’étude CNRS/Géode, réalisée en 2019 sur une estive du Couserans, a montré qu’un troupeau regroupé en parc électrifié avec patous, sans effarouchements, ne subissait pas de dommages. Ces derniers sont concentrés sur les bêtes dispersées et isolées. L’association FERUS rappelle aussi qu’en 2019 aucune analyse de vulnérabilité n’a été réalisée en Ariège, pourtant indispensable pour dimensionner correctement les moyens de protection (nombre de chiens, de parcs, de bergers…) et maximiser leur efficacité (cf rapport 2018 des inspecteurs ministériels en Ariège). De même, les gardes nocturnes réalisées par la Pastorale Pyrénéenne n’ont enregistré aucune perte pour les lots gardés en près de 300 nuits de garde sur cinq ans.

    Les solutions alternatives satisfaisantes existent donc bel et bien mais ne sont pas prises en considération et/ou pas appliquées.

    Ces effarouchements, de par le vacarme nocturne, sont néfastes et dérangeants aussi bien pour la faune sauvage que pour les pratiquants de la montagne, au risque de voir ces derniers préférer aller fréquenter un autre massif, au détriment du tourisme. Ils peuvent surtout s’avérer dangereux pour l’ours, un des trois mammifères classés en danger critique d’extinction en France (blessure invalidante se concluant bien souvent dans la nature par une mort prématurée, séparation ourses/oursons de l’année…). Ils peuvent aussi s’avérer dangereux pour l’homme : l’association FERUS rappelle que le protocole « ours à problème » prévoit, pour les tirs non-létaux, la présence d’un deuxième tireur à balles réelles en cas de réel danger. Ces mesures confondent donc conditionnement aversif d’un ours à problème et mesures d’interposition entre les troupeaux et les ours ayant un comportement normal, tout en bricolant un dispositif potentionnellement générateur de graves dérapages.

    Encore une fois, les simples gardes nocturnes ont prouvé leur efficacité, car l’ours évite la présence humaine, sans l’inconvénient et la dangerosité des gesticulations que sont ces effarouchements. Ceci montre aussi que le principe de précaution, devant prévaloir pour une espèce en danger critique d’extinction, et inscrite aux annexes II et IV de la Directive Habitats, est parfaitement bafoué.

    En conclusion, l’association FERUS estime qu’il est totalement incompréhensible que l’Etat s’obstine, probablement pour des raisons politiques et clientélistes, à mettre en oeuvre des actions inefficaces, inutiles, dangereuses, et qui se révèleront sans doute illégales devant les tribunaux.

  • Marche avec les loups, le 15 janvier 2020 au cinéma

    18 mai, par Sandrine Andrieux association FERUS

    « Marche avec les loups », le second film de Jean-Michel Bertrand, est désormais disponible en VOD !

    Notamment sur :

    Mais aussi  iTunes,  TF1 VOD, Vidéofutur,  La toile VOD,  Rakuten, Universciné et CVS (médiathèques). Dossier de presse ICI.

    « Marche avec les loups », c’est plus de 180 000 entrées depuis le 15  janvier.

    FERUS est partenaire du film.

    Synopsis : Après avoir disparu pendant près de 80 ans et malgré les obstacles, les loups sont en train de retrouver leurs anciens territoires. Ce film raconte le grand mystère de la dispersion des loups : comment les jeunes loups quittent le territoire qui les a vus naître, et la façon dont ces aventuriers partent à la conquête de nouveaux territoires. Deux années durant, Jean-Michel Bertrand a mené une véritable enquête pour tenter de comprendre le fonctionnement complexe et erratique de ces jeunes loups, leurs rencontres avec leurs semblables et les opportunités de se mettre en couple. Dans le sillage des loups nomades, le film nous raconte comment ceux-ci doivent traverser des territoires hostiles déjà occupés par leurs semblables et dans lesquels ils ne sont pas les bienvenus, ou d’autres, plus nombreux, colonisés par les humains. Heureusement, subsistent des territoires sauvages connus seuls de ces aventuriers… Après La Vallée des Loups sorti en 2017 et qui a enregistré plus de 200.000 entrées, Marche avec Les Loups poursuit l’aventure de Jean-Michel Bertrand avec la nature.

    Le livre du film « Marche avec les loups », en vente à la boutique de FERUS ==>> ICI.

     

    Bande annonce du film :

0 | 5 | 10 | 15

Soutenir par un don