Accueil > Les archives > 800 euros d’amende requis contre des bergers poursuivis pour avoir abattu un (...)

800 euros d’amende requis contre des bergers poursuivis pour avoir abattu un loup

mardi 11 avril 2006

Le procureur de la République de Chambéry a requis lundi 800 euros d’amende à l’encontre de chacun des deux bergers de Jarsy (Savoie) poursuivis pour avoir abattu et transporté un loup en juillet 2005.

Les deux prévenus, Denis Dupérier, poursuivi pour "destruction d’espèce protégée", et son frère Pierre, poursuivi pour "transport d’espèce protégée", encourent jusqu’à six mois de prison ferme et 9.000 euros d’amende.
La justice reproche à Denis, 55 ans, d’avoir, alors qu’il était en alpage avec ses chèvres, abattu l’animal qu’il a pris pour un chien. Le loup aurait menacé le troupeau de 150 caprins.

Denis aurait ensuite fait appel à son frère Pierre, 53 ans, pour déposer le cadavre de l’animal à 20km de là, devant le local de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

Sept associations de protection de la nature et de la faune se sont constituées parties civiles.

Le jugement devait être mis en délibéré.

Quelque 300 agriculteurs, bergers et éleveurs, selon la police, un millier selon les organisateurs, venus de tout l’Arc alpin, mais aussi des Bouches-du-Rhône ou de l’Ardèche, avaient manifesté dans la journée dans le centre de Chambéry pour soutenir leurs deux collègues et réclamer des mesures radicales contre les loups.

Derrière une quinzaine de tracteurs et de bétaillères, accompagnés de chiens de troupeaux et aux sons de cloches de vaches, les manifestants se sont regroupés devant le palais de justice où ils ont étendu des banderoles proclamant : "non au loup", "le loup massacre nos troupeaux".

Documents joints

Partager cet article :

Soutenir par un don