Accueil > Canis lupus : le loup > France : le retour du loup

France : le retour du loup

Dernier ajout : 29 mars.

Totalement éradiqué par l’Homme en France à la fin des années trente, le loup a fait sa réapparition dans le Parc national du Mercantour (Alpes-Maritimes) en novembre 1992.

Articles de cette rubrique

  • Plus de 100 loups braconnés en France depuis 2000 !

    8 avril 2009, par FERUS

    En prenant une valeur minimale prudente, au moins une centaine de loups ont été éliminés illégalement depuis 2000, soit en moyenne plus de 10 par an, mais la réalité peut atteindre quelques dizaines certaines années.
    Avec un taux de croissance de 20 à 30 % par an, l’effectif de la population actuelle devrait être compris entre 250 et 500 individus alors que l’effectif estimé est de l’ordre de 150 individus
    Régulièrement, les ONG de protection et particulièrement Ferus ont appelé l’attention des (...)

  • Carte de présence du loup en France

    5 mars 2009, par Thierry

    Le Réseau Grands Carnivores de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage a mis en ligne une cartographie dynamique de la présence du loup par communes (présence avérée, présence occasionelle - Version 2008).

  • Le loup recolonise les Cévennes

    26 janvier 2009, par l’Agence France Presse

    Un loup a vraisemblablement été repéré la semaine dernière en Lozère dans le parc national des Cévennes. Si les analyses sont positives, cela confirmera le retour de l’animal dans le département où il avait disparu après guerre.
    Des traces de loup ont été repérées jeudi sur la commune des Bondons, en Lozère, et un agent du parc des Cévennes affirme qu’il a pu observer visuellement l’animal. Si les analyses confirment ses dires, cela confirmerait le retour de l’animal dans le département où il avait disparu (...)

  • Impôts : le coût des prédateurs, le coût du pastoralisme

    15 octobre 2008

    « Des ours, ça coûte cher, de plus en plus cher ! » déclare Gil Rivière-Wekstein. « Jusqu’à quand les contribuables électeurs accepteront que leurs impôts soient consacrés aux ours importés de Slovénie ? » lance jean Bonnars dans un provoquant "Ras le Balou !" sur "Le Nouvelliste". Les éleveurs opposés au plantigrade cherchent des arguments du côté des impôts payés par les français. « Le pastoralisme est déficitaire et ne survit que par les subsides déclarent les défenseurs des prédateurs. »

    Mais quels sont, réellement, pour chaque français ou pour chaque ménage imposable :

    • le coût du loup ?
    • le cout de l’ours ?
    • le coût des subventions agricoles ?
    • le coût de la filière ovine ?
    • le coût du pastoralisme en zone de montagne ?

    Une Étude de Marc Laffont et Baudouin de Menten à lire à la Buvette

  • Plan loup 2008-2012

    27 mai 2008, par Thierry

    Le document transmis ici n’est pas encore officiel, mais ce projet a toute les chances d’être antériné dans les prochaines semaines.
    Je vous laisse le soin de télécharger le document intégral en bas de page, et de donner votre avis.
    Introduction
    Le retour du loup en France en 1992 constitue un enrichissement de notre patrimoine naturel en matière de diversité faunistique. Comme de nombreuses autres espèces, le loup est protégé par les dispositions de la convention de Berne du 19 septembre 1979, (...)

0 | ... | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60

Soutenir par un don